Qu'est-ce qu'une pratique de yoga avancé ?

En cette rentrée, alors que nous avons ouvert un cours de yoga pour les personnes pratiquant avec nous depuis plusieurs années, on nous demande souvent à quoi correspond une pratique plus avancée de yoga. "Est-ce que les postures seront plus difficiles ? Est-ce que nous ferons plus d'inversions ? Est-ce que les cours seront plus dynamiques ?", voici quelques questions qui reviennent souvent dans ces échanges.


Et bien non, un cours de yoga "avancé" selon la pédagogie de Krishnamacharya, père du yoga moderne, ne ressemble en rien à un cours plus dynamique ou plus acrobatique. Et puis, en yoga, puisqu'il n'y a rien à réussir, il n'y a pas d'enjeu de performance et il est donc difficile de "classer" les élèves en fonction d'un soi-disant niveau de pratique. L'exploration consciente du corps, du souffle et du mental est sans fin, elle se renouvelle instant après instant dans un univers en perpétuel changement, nous forçant toujours à revenir aux bases de la pratique. Et finalement, plus on pratique régulièrement, plus on a la capacité de se positionner, à chaque fois que l'on vient sur un tapis, comme un "débutant" qui découvre à nouveau l'expérience. Celui ou celle qui pense bien connaître ses fondamentaux et attend de nouveaux outils pour évoluer aura tendance à passer à côté de l'essentiel, à viser plus, plus grand, donnant au yoga un but à atteindre alors même que ce qui peut se recevoir de la pratique ne doit jamais se faire désirer ou même languir, sous réserve de ne jamais apparaître. Les fruits arrivent quand ils doivent arriver.


Et ces fruits ne concernent pas le corps, même si celui-ci en profite pour s'allonger, s'étirer et se renforcer. Les fruits du yoga concernent la capacité à maintenir son mental stable, en équilibre, libre des préoccupations habituelles, détaché des émotions qui se présentent (colère, peur...), libéré des désirs de l'Ego. Cela nécessite d'être capable de maîtriser ses organes sensoriels, de vivre son intériorité de façon sereine et de se concentrer si c'est nécessaire. Cela nécessite d'allonger son souffle, de le fluidifier pour qu'il libère des étendues nouvelles dans l'espace corporel, le tout en restant conscient du mouvement qu'il invite et soutient. Tout cela est possible dans un corps qui ne peut pas se mettre en inversion, ni réaliser la posture du lotus. Le corps reste un outil, jamais le but. La forme ne sert à rien en elle-même si la fonction de la posture n'est pas conservée.


Le cours de yoga "avancé" que nous proposons s'inscrit dans ce cadre. Il permettra également de se plonger plus encore dans la dimension philosophique du yoga, souvent oublié dans les cours collectifs, en nous reliant aux grands textes fondateurs. Il n’y aura donc rien de plus dynamique ou acrobatique pendant ses séances mais nous tenterons simplement d’aller plus loin dans l'exploration du yoga sous toutes ses formes. Pour se remettre la tête à l'endroit plutôt qu'à l'envers

49 vues2 commentaires